de 2000 à 2009

2009

L’Ensemble choral de Vincennes a inscrit à son répertoire, pour cette saison, trois Magnificat d’époques différentes, et de styles bien tranchés : celui de Johann Pachelbel, à l’époque du baroque triomphant, puis celui de Johann Sebastian Bach, avant tout œuvre de foi, où la musique, si excellente, si extraordinaire soit elle, est subordonnée au Verbe, et enfin celui d’Arvo Pärt, remarquable et prolixe musicien estonien contemporain, une œuvre d’une écriture épurée, profondément religieuse, d’une apparente simplicité mais en réalité très complexe – et difficile à interpréter !
C’est encore l’Ensemble Galuppi qui nous accompagne pour nos concerts, à Saint-Louis de Vincennes, à Saint-Merri et à Notre-Dame de Vincennes.
En octobre nous redonnons le Magnificat de Bach avec l’ensemble Vocal Gérard George et l’Ensemble Instrumental Jean-Walter Audoli à Avon en Seine-&-Marne.

2008

« De la Méditerranée aux Amériques »… Tel est le thème de cette saison, qui nous entraînera de l’Espagne de Philippe II au Pérou baroque, de l’Escorial de Madrid aux églises de Naples, de Barcelone à Lima… Vaste programme, et grands voyages en musique, avec le jeune Ensemble Galuppi, qui nous accompagnera en concert à Saint-Merri à Paris et à Notre-Dame de Vincennes. Mais c’est a cappella que nous donnerons deux autres concerts, à Vincennes pour la Fête de la Musique, puis à Lamotte-Beuvron, en Sologne, où nous clôturerons l’année en musique et en fête…

lamotte gerard 08 lamotte dej 08

2007

Cette année est centrée sur le tricentenaire de la mort de Buxtehude, avec un programme intitulé « Buxtehude, entre Schütz et Bach ». Motets de Schütz, cantates de Buxtehude, motets de Homilius, un élève méconnu de Bach, encore une découverte…

Et puis surtout un monument de la musique, la Passion selon Saint-Jean de Bach – en version chorale seulement, c’est-à-dire sans les interventions solistes. Beaucoup de travail, mais une belle réussite. Et cela d’autant plus que nous retrouvons Sébastien Marq, un chef « baroqueux » avec lequel nous avons déjà travaillé, qui nous fait découvrir l’œuvre en profondeur et qui nous entraîne littéralement avec son ensemble « Wanda Landowska »…

Et comme bien souvent, nous avons terminé l’année par un après-midi festif, à la campagne, en chantant avec un verre à la main.

2006

Un programme de mélodies romantiques et post-romantiques pour faire un intermède… Nous travaillons avec une jeune professeur de piano du Conservatoire de Vincennes, Emmanuelle Sanglar, très musicienne et très bien intégrée à notre groupe… Un point commun à toutes ces œuvres, de Rossini (une découverte pour beaucoup d’entre nous !), de Franck, de Fauré, mais aussi de Debussy : l’alliance de la musique et de la poésie…

Trois concerts à la clé : comme tous les ans, à Saint-Merri à Paris et à Notre-Dame de Vincennes, mais aussi à Montigny-le-Tilleul, ville belge jumelée à Vincennes, ce qui nous donnera l’occasion de visiter sur place un beau musée de la mine…

2005

Année importante, avec une œuvre capitale de la musique chorale du 20ème siècle, le Requiem de Maurice Duruflé. Pour l’occasion, nous travaillons avec l’Ensemble vocal de Gérard George, le père d’Etienne, lui-même chef de chœur confirmé.

Cela va nous permettre de donner le Requiem plusieurs fois, dirigé par Jean-Walter Audoli, par Gérard George ou par Etienne, dans les différentes versions écrites par Duruflé : avec orchestre, à Vincennes, à Eaubonne et à Montmorency, ou avec orgue seul, magnifiquement accompagné par Éric Lebrun, à Notre-Dame de Lorette et à Saint-Merri à Paris, puis à Sucy-en-Brie.

Une partie des choristes ira par ailleurs en juillet pour un concert à Château-Salins, en Lorraine, sous la direction de Jean Sourisse…

2004

C’est le petit ensemble baroque emmené par Xavier Julien-Laferrière qui travaille avec nous cette année, dans un répertoire de psaumes et de motets qui nous entraînent depuis la Renaissance jusqu’à Britten et Duruflé, avec, en particulier, le psaume « Laudate pueri Dominum » et le Coronation Anthem « Let thy hand be strengthened » de Haendel.

Un concert à Vigny, dans le Vexin, un autre à Lamotte-Beuvron en Sologne, et pour notre concert à Notre-Dame de Vincennes Michel nous fait la joie de venir diriger le motet « Exsultate Deo » de Hassler…

2003

Nous retrouvons avec plaisir Jean-Walter Audoli et son orchestre dans un programme essentiellement consacré à Haydn et à son « fils spirituel », Mozart. Cela nous vaudra de belles joies à Vincennes, mais aussi dans la minuscule mais magnifique église de Glaignes, en Valois…

vincennes 03

2002

C’est l’année des débuts d’Étienne George comme chef de chœur en titre. Le programme est consacré à des musiciens peu connus, voire complètement ignorés ; car c’est là un des défis de notre ensemble : sortir des sentiers battus, aller explorer de nouveaux domaines, révéler à notre public de nouveaux horizons.

Un programme que nous donnerons à Paris, à Saint-Gabriel et à Saint-Merri, puis à Vincennes, et que nous irons chanter en Sologne, à Lamotte-Beuvron.

2001

Michel partage la direction du chœur avec Étienne George, Danièle Reis restant adjointe aux deux chefs. Le programme, très varié, convie à une sorte de promenade musicale imaginaire, une promenade à travers toute l’Europe, de Naples avec Durante jusqu’à Dresde avec Schütz, et de Prague avec Lerchenfels jusqu’à Rome avec Bencini, pour rencontrer Buxtehude à Hambourg et Monteverdi à Venise, pour retrouver Kodály à Budapest et Mozart à Vienne.

Cela nous vaut quelques admirables concerts, accompagnés par un petit ensemble baroque dirigé par Xavier Julien-Laferrière : à Paris, à Saint-Merri et à Notre-Dame de l’Espérance, puis à Notre-Dame de Vincennes, et dans la magnifique église de Morienval, dans l’Oise. A l’issue du dernier concert, Michel, très ému, transmet la direction du chœur à Étienne… Une page est tournée !

2000

L’année 2000 est celle du jubilé de la chorale… 50 ans, ça se fête !

Bach et ses contemporains sont au centre du répertoire. De Bach, nous travaillons la cantate BWV 4 « Christ lag in Todesbanden » et le motet BWV 230 « Lobet den Herrn ». Nous y joignons une cantate de Dietrich Buxtehude, « der Herr ist mit mir » et une autre de Johann Kuhnau, « Wie schön leuchtet der Morgenstern ». Le concert à Notre-Dame de Vincennes est l’occasion de rassembler les chefs qui ont compté dans la vie de l’ensemble, Michel et Danièle, bien sûr, et aussi Jean-Walter Audoli et Sébastien Marq ; Jean-François Paillard, retenu par une tournée à l’étranger, n’a pas pu se libérer…

Le répertoire a cappella nous permet aussi de donner deux concerts à Paris, en l’église Saint-Merri et à l’INJA.

Les célébrations plus « festives » se font en deux temps, en mars, une soirée-spectacle montée par une équipe ambitieuse et dynamique au Centre culturel de Vincennes, puis, en juin, un après midi de retrouvailles, avec audition et apéritif, à la Rochette, près de Melun.

Nous mettons aussi en vente deux CD rassemblant des extraits des concerts de la chorale : un « Florilège pour un jubilé », qui survole 50 ans de créations, et une « Passion et son double », avec des extraits de concerts plus récents donnés avec Jean-Walter Audoli et son orchestre.

jubile 2000Suite, de 2010 à nos jours